Riquet à la loupe * !….

(* Jeu de mots !) Non, ce n’est pas un nouveau conte de PERRAULT mais bien la réalité : 7 adhérents d’ECG ont décidé de relier Toulouse à Béziers (avec leurs simples petites gambettes) aidés dans leur entreprise par 3 sympathisants du club° afin de pouvoir aligner 2 équipes de 5 relayeurs au cours de la fameuse Balade de Riquet qui va leur permettre de découvrir les bords de ce magnifique Canal du Midi, les 22 et 23 mai prochains.

Mais qui est ce Riquet dont on parle tant ?

Pierre-Paul RIQUET est l’ingénieur français qui a créé ce bel ouvrage qu’est le Canal du Midi dans la deuxième moitié du XVIIème siècle. Ce qui est amusant c’est que son père, François-Guillaume RIQUET, se serait opposé au début du siècle à la création d’un quelconque canal (improbable) reliant l’Atlantique à la Méditerranée. Mais Pierre-Paul RIQUET connaissait la particularité du Seuil de Naurouze (connu aussi sous le terme de « ligne de partage des eaux ») où les eaux des ruisseaux coulent soit vers l’Est et la Méditerranée soit vers l’Ouest et l’Atlantique. C’est à cet endroit qu’il positionnera le point culminant de son canal (+ 48 mètres) qui pourra être ainsi alimenté à l’Ouest comme à l’Est par les eaux dévalant de la Montagne Noire.

A cette époque, Pierre-Paul RIQUET ne tapait pas dans les gabelles !! … mais il les administrait (je parle des taxes sur le sel bien-sûr !). Cette situation très lucrative, à l’origine de sa fortune, lui permettra de participer au financement de ce fabuleux projet approuvé par COLBERT en 1662. Mais il mourra avant la fin de la construction de son oeuvre en 1680. Ses 2 fils achèveront les travaux et assureront la mise en eau du canal un an plus tard.

Nos 2 équipes (Les Tachycardes et les Bradycardes) auront une pensée pour ce génie au départ de Toulouse, au pied de sa statue en face de la médiathèque, puis tout au long de ce magnifique monument classé au patrimoine mondial de l’UNESCO notamment au passage de l’Ecluse de l’Océan (près du col de Naurouze), au tunnel de Malpas, long de 165 m, ou  à l’arrivée de leur périple aux 9 écluses de Fonsérannes, fabuleuse pente d’eau descendant vers Béziers.

Les Tachycardes : Fred°-Sébastien-Aurélien-Eric et Evelyne.

Les Bradycardes : Christophe°-Vincent-Laurent-Yves et Michèle°.

NB : Pourquoi les écluses du Canal du Midi n’ont pas pu évoluer en fonction de la taille des nouvelles péniches ? (question posée par Vincent)

Parce que Pierre-Paul avait trop arrondi les angles !!! …. et c’est vrai ! Regardez bien ces écluses, leurs parois sont incurvées afin d’éviter les remous au remplissage.

(sources : canaldumidi.com – wikipédia)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *