ECG a fait son festival à CANNES

Le Marathon des Alpes Maritimes 2013 reliant NICE à CANNES aura été pour ECG un vrai film à rebondissement ! Ils étaient 5 marathoniens et 2 semi-marathoniens au début de leur aventure mais ils n’étaient plus que 3 sur la Promenade des Anglais, samedi après midi, 9 novembre 2013, pour récupérer leur dossard. Après la défection de Patrick, Julien et Max sur le marathon suite à blessures et de Laurent sur le semi-marathon pour empêchement de dernière minute (dévaluant l’équipe VINCENTEAM), Claudie, Yves et Vincent se sont retrouvés sous un beau soleil méditerranéen et un mistral vigoureux pour défendre les couleurs d’ECG sur cette belle épreuve encouragés par Christine, Véronique, Camille et Max tout au long du parcours.

Mais cette année, il fallait être en grande forme pour affronter ce marathon pas si facile que ça notamment dans sa deuxième partie en raison du dénivelé mais surtout du mistral qui s’est véritablement déchaîné le 10 novembre du Cap d’ANTIBES à CANNES.

Nos 3 compères n’en ont toutefois pas fait tout un cinéma et pourtant … Sur le marathon, Claudie est digne d’une super production américaine ! Elle nous a joué WINDPIERCER, La Transpercevent ! … ou HIGLANDER, il ne peut en rester qu’une !… Ayant eu la bonté de rester à la hauteur d’Yves jusqu’au 15ème kilomètre, nous avons vu dès l’arrivée sur ANTIBES une vraie machine de guerre se mettre en place pour se lancer sur les premières difficultés du Cap d’ANTIBES, percutant de plein fouet les rafales de vent sur la fin du parcours à peine ralentie jusqu’à CANNES où notre championne franchit la ligne après 3h 35′ 47″ de souffrance et une chute (même pas mal) malgré les 110 km/h de face qui soulevaient sable et embruns sur La Croisette ! De son côté, Yves, une fois lâché par Claudie, a réussi à franchir tant bien que mal le semi-marathon à l’heure prévue à ANTIBES mais avait choisi malheureusement de jouer un peu plus loin LES CASSE-PIEDS faisant beaucoup plus penser à IL FAUT SAUVER LE SOLDAT RYAN plutôt qu’aux CHARIOTS DE FEU ! Au 23ème kilomètre, Yves a décidé de stopper cette GRANDE VADROUILLE afin d’éviter le pire d’autant plus qu’il savait ce qui l’attendait de l’autre côté du Cap !

Sur le semi-marathon, Vincent avait redonné des couleurs à l’équipe VINCENTEAM grâce à « son nouvel ami » Eric trouvé sur un célèbre SOCIAL NETWORK (Trop de la Balle !) : Eric avait choisi de faire la première partie du parcours pour passer le relais à Vincent au niveau du Fort Carré d’ANTIBES qui a pu rejouer par la suite LES HAUTS DE HURLEVENT !… mais qui a résisté et franchi la ligne après 1h 51′ 48″ de lutte (et un temps global de 3h 48′ 23″).

Un très grand Bravo à Claudie et Vincent (sans oublier son nouvel ami !) pour leur courage  et leur performance (Ils ont vraiment l’ETOFFE DE HEROS), de grands regrets de n’avoir pu partager cette aventure avec Patrick, Julien, Max et Laurent (QUELQUES MESSIEURS TROP TRANQUILLES) qui nous ont bien manqué lors de ce (malgré tout) merveilleux séjour qui s’est terminé par un petit crochet à MONACO et MENTON avant de revenir sur notre beau village de PIGNAN.

Quant à Yves, après la villa , pour lui, c’est plutôt LA CHAMBRE DES OFFICIERS !… mais patience, un jour on reverra LE VOL DU PHENIX !

[youtube]http://youtu.be/cpFzl0TYR4U[/youtube] « Léger » vent d’ouest sur la Croisette sur la ligne d’arrivée !!

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *